Notre-Dame-Des-Landes, lieu de convergence de luttes…

16 Nov

  • Les agités du bocage : reportage réalisé par Manon le Charpentier et Ulysse Mathieu. Ce reportage a reçu le prix François Chalais des jeunes reporters (avec une petite apparition de ma pomme vers la fin !) 
  • Réflexion qui peut sauver la planète, modestement :
Je suis désolé par avance si ce que je vais vous évoquer vous parait trop sérieux.
Je viens d’avoir une idée d’infiltration du système modestement géniale et nécessairement impertinente.
La tendance d’aujourd’hui et qui l’est depuis qu’il existe, nous dit que le chômage est une catastrophe sociétale. Bordel de flûte à troue, moi je dis que le chômage peut aujourd’hui être une force extraordinaire si on veut bien accepter de voir à travers. Je me mets dans le peau d’un employé de Pôle Emploi, et aux pauvre petit chômeur qui vient pleurnicher sur mon épaule, je lui dit : « ça va aller, j’ai du boulot pour toi ! ».
Là, interloqué, notre pauvre petit chômeur s’étonne tout d’abord de ce tutoiement inconvenu et de l’enthousiasme louche de son conseiller et lui rétorque « mais vous ne savez pas ce que je sais faire, vous savez, je ne suis pas très qualifié ! ».
L’idée du conseiller, qu’en fait je ne suis pas, propose un boulot à notre cher ami le chômeur, certes ce boulot est fatigant et n’est pas rémunéré dans le sens où on entend « rémunéré », mais il a l’avantage d’être gratifiant et épanouissant. Il lui suffit juste de se rendre comme il peut à Notre-Dame-Des-Landes pour travailler bénévolement pour la planète qui le lui rendra plus que bien. Pas formé, des gens sont là pour lui apprendre en deux temps trois coups de pelles à construire des cabanes, des chiottes sèches, des sites internets ou des pistes de bobsleigh, à devenir chanteur, clown, poète, cracheur de noyaux d’olives et champion de l’apéro, et tout ça avec le sourire, les courbatures et la joie de construire une société qui se respecte, donc si ça rapporte pas trop de copecs, il s’en bat les steaks ! Il a pas forcément besoin de beaucoup de tunes parce que des élans de solidarité de « vrais » gens qui ont un « vrai » travail avec une fiche de paye et des impôts mais qu’ils sont restés bons en eux quand-même vont lui envoyer de la bouffe et ce qu’il faut pour vivre humblement pour le remercier de s’occuper de leur Terre.
Et si notre chômeur en a marre un jour de ce bocage et veut en rejoindre un autre ou changer de planète, et bien il sera paré à décoller vu qu’il aura aussi appris à être cosmonaute !
Donc tout ça c’est pas grave, Notre-Dame-Des-Landes, le chômage, la misère, le capitalisme et les choux de Bruxelles, ça dépend de quel angle tu le regardes, mais ce qui est grave, c’est de penser que c’est grave !
Bien sûr ça ne marchera pas avec tous les chômeurs, il y a ceux à la réalité familiale (ou autre) qui rendra difficile, voir impossible leur mouvement, il y en a aussi des cons très difficile à décrotter, mais de proposer du travail non rémunéré et qui ne coûte rien à l’Etat est quand-même une solution qui peut mettre bien plus de monde au travail qu’un aéroport amené à s’enfoncer dans la boue. Chiche qu’on demande à Vinci d’être mécène pour ce projet, ça pourrait redorer leur image de faire dans l’humanitaire !
En attendant cette dernière idée de mécénat, il faudrait passer l’idée de société de chômeurs à un maximum de conseillers de Pôle Emploi, je pense que ça leur ôtera une épine du pied et ils verront leur chiffres d’employés-suicidés baisser concrètement.
C’était juste une idée au passage, sans prétention, mais qui a quand-même la faculté d’être modestement géniale…
A bon entendeur,
Gaspard
(dédramatiseur public bossant pour la compagnie de la Nécessaire Impertinence)
  • Vendredi soir le 16 novembre 2012, en pleine préparation de la manifestation de réoccupation des la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

Une petite chorale citoyenne s’improvise autour d’un fromage et d’une bouteille de pif (bio bien sûr :-)), un chant italien (*) est ici livré avec le coeur à la Vache Rit, un des points de rassemblement où l’organisation de la Zone A Défendre s’organise.

Ah qu’ils ont l’air violents ces anarchotonomoterroristes, ça fait peur ! Bouh !

Et samedi, rassemblement magnifique, plus d’impressions à venir…

* je crois reconnaitre « La lega », un chant qui se réfère à la première organisation du mouvement ouvrier dans les campagnes pour les « ligues ».

  • Et là c’est un petit chuchotement avant de partir réoccuper la ZAD :

Plus de son à venir…

 

  • Plus d’info sur la lutte :

> Site officiel de la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes par ici : acipa.free.fr/
> Site des occupant⋅e⋅s de la ZAD : http://zad.nadir.org/
> Et par ici, l’antenne des Côtes d’Armor qui s’organise : nddl22.bretagne-infos.eu/

Advertisements

3 Réponses to “Notre-Dame-Des-Landes, lieu de convergence de luttes…”

  1. La Grande Marie 21 novembre 2012 à 21:02 #

    Alors là, je suis sidérée par ton idée, Gaspard, elle est trop géniale ! Et il faut qu’elle circule !

  2. fabio 22 novembre 2012 à 07:46 #

    GREAT ! Heureusement qu’il y a des gens comme vous!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Impertinence, car nous le valons bien ! « Gaspard Verdure : dédramatiseur public… - 27 novembre 2012

    […] NB : par ici un autre article sur mon blog concernant la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes > Notre-Dame-Des-Landes, lieu de convergence de luttes… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :