Impertinence, car nous le valons bien !

27 Nov

Nous sommes impertinents, car la planète le mérite bien !

Vendredi dernier, quelle ne fut pas ma surprise en passant devant le tabac-presse d’à côté de chez moi, de voir à la place des traditionnelles affichettes Ouest-France et Télégramme annonçant les gros titres, des « fausses » affichettes contre les OGM, comme si nos deux quotidiens prenaient partis le même jour pour la même cause, couillus les quotidiens !!!???

Trouvant ça un peu gros je me contentais de trouver l’idée géniale et m’en allait rigoler dans mon écharpe en songeant aux éventuels crédules ! O-F et le Télégramme militant contre les OGM, c’te bonne blague ! Un peu plus loin, une idée me frappe…enfin plutôt l’idée d’utiliser une idée, ce qui reste une idée, admettons-le !

Je me dis donc dans ma tête : « pourquoi ne pas créer une grosse farce faisant croire que le gouvernement abandonne le projet d’aéroport à Notre-Dame-Des-Landes ?! ». Je continue à marcher et glousse comme un abruti, toujours dans mon écharpe inspiratrice, en imaginant de « faux » gros titres et la tronche de certains qu’entrainerait leur lecture. Ma tête tourbillonnante à donc imaginé de « faux » gros titres que voici en photo ci-dessous :

Certes un observateur-analyste-maquettiste expert en typographie grille tout-de-suite la supercherie parce que « pas la bonne police d’écriture », « Les gros titres ne dépassent jamais deux lignes »… mais le but n’est pas forcément de convaincre définitivement les lecteurs de cette farce. Bref, je m’arrange astucieusement pour que les affiches circulent et fleurissent le même jour (lundi 26 novembre 2012) dans les présentoirs des deux quotidiens un peu partout dans le secteur, secteur dont je ne connais pas l’ampleur aujourd’hui ? Grâce à une tripotée de farceurs, à internet et ses réseaux sociaux, l’affiche et des photos circulent vite et les réactions ne tardent pas à pointer leur nez, allant de l’appel à l’intox à la crédulité.

Le but d’une telle action n’est évidemment pas de prendre les gens pour des cons, bien au contraire, c’est simplement pour convaincre qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on lit ou qu’on nous dit, et de n’importe qui vienne l’info. On nous a tous déjà fait croire que le chat était resté coincé dans le congélo, et bien instinctivement on s’est tous rué vers ce dernier pour l’ouvrir et constater qu’il n’y avait que du poisson pané à l’intérieur, preuve que le chat n’y a jamais été, sinon plus de poisson…

Bon, peut-être que le projet d’aéroport ne vous paraît pas aussi grave que le sort de votre chat, ce qui peut se comprendre, mais quand un premier ministre dit un jour « l’aéroport se fera ! » et que le lendemain il remercie les occupants de la ZAD de lui avoir ouvert les yeux sur la catastrophe écologique annoncée, il peut être bon de vérifier l’info. Bien sûr aujourd’hui nous croulons sous l’info et il est difficile de suivre tout ce qu’il se passe, surtout comme un sujet aussi complexe que l’aéroport de NDDL, mais croyez moi que nous sommes tous concernés par ce projet, pour rester simple et direct (je ne suis pas expert), votre porte-monnaie en subira les conséquences, et on vous demandera encore de vous plier devant l’austérité. On va prendre un autre exemple, plus proche de l’aéroport que le petit chat précédemment usurpé, quand on vous parle par exemple de « le gouvernement expulse les squatteurs qui occupent la ZAD », il n’est pas nécessaire de fermer son journal ou d’éteindre son poste en se disant « c’est vrai quand-même, c’est normal de les déloger si ce sont des squatteurs » !

Il y a eu des squats de baraques, dont je ne cautionne aucunement l’éviction, car je rapprocherai cette forme de squattage d’un service public pour la planète, dont beaucoup de gens ont cotisés en apportant leur soutien moral et matériel à leur maintien. Mais ce dont la plupart des grands médias désignent comme « squatteurs », ce qui tendrait à « justifier » leur expulsion, n’en sont pas. En effet la plupart de ceux dont on a rasé les cabanes et qui se sont fait violemment expulser l’étaient sur des terrains appartenant à un occupant « légal », un agriculteur opposant qui bénéficie de la suspension de son expulsion jusqu’à la fin de recours déposés contre le projet d’aéroport, et cet agriculteur était consentant de la présence des opposants à l’aéroport sur son terrain. Ensuite je ne vais pas m’étendre sur la légitimité du projet d’aéroport de NDDL, mais si on nous dit que la destruction de pas loin de 2000 ha de bocages est pour développer la croissance, créer de l’emploi et tout simplement sauver le pays, on n’est pas obligé d’acquiescer gentiment en baisant les mains liées des Dieux Vinci et Gouvernements. Non, on n’est pas obligé de s’incliner devant les lois qui vont dans le sens du chaos, notre devoir d’impertinence est nécessaire…

A bon entendeur, je ne vous ai pas pris pour des cons, soyez en certains… quoique, vérifiez quand-même l’info…

Héhé,

Gaspard

NB : je vous invite à douter de moi, prenant partie dans cette lutte « contre » le projet d’aéroport, je ne dévoile peut-être pas LA vérité…

NB 2 : par ici un autre article sur mon blog concernant la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes > Notre-Dame-Des-Landes, lieu de convergence de luttes…

Publicités

Une Réponse to “Impertinence, car nous le valons bien !”

  1. gentet 28 novembre 2012 à 00:43 #

    gaspard ton idee de journal est geniale a mon humble avis j en fait part aux amis et ton « article » es pertinent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :