Textes, photos et vidéos sur le défilé de la fin du/d’un monde

22 Déc

La fin du monde c’était bien, on en r’demande, vivement la prochaine ! Eh les Vikings, vous n’avez rien prévus par hasard ?

Vidéo du Cri de l’Ormeau

– Vidéo Ouest-France par Véronique Constance

– Vidéo Télégramme par Samuel Uguen 

– Article Ouest-France annonçant l’évènement 

– Article Télégramme annonçant l’évènement

– Interview sur RCF

 

Des photos de la fin du défilé par Jean-Michel

Et voici les textes collectés pour la fin du monde, merci à ceux qui se reconnaitront pour vos contributions, souvent excellentes, en tout cas pleines de réflexions :

– C’est la faim dans l’monde !
_______________

– Alors fin du monde ou faim dans le monde. Ils retournent leurs cartons ils (les dans la rue, les sans abris, les abandonnés…) empruntent une dernière fois un crayon ils changent l’orthographe ils vont devenir nos messagers, nos informateurs. Après ils pourront jeter ce dernier vestige de carton car de toute façon il ne servira plus, ils n’auront plus jamais faim puisque c’est la fin.

– Toutes les bonnes choses ont une fin ; sauf les saucisses elles en ont deux !

F filer à l’anglaise
I interdit d’interdire
N ni vue nie connue

D danser avec le loup
U un dernier pour la route

M musique à tous les étages
O Osez Joséphine
N nique la police
D diner aux chandelles
E ensemble c’est tout

Cox

_______________

– La fin du monde c’est comme les augmentations de salaire.
 On nous en promet beaucoup; c’est souvent repoussé et au final on est toujours déçus.

_______________

– Au débotté, je pense qu’on pourrait foutre ça sur le dos de Maya l’Abeille, qui a butiné le monde de sa niaiserie.

_______________

– Chaque chose a sa fin et chaque fin a sa chose. On a fini le 20 à minuit, maintenant finissons le vin. Finissons pleins finissons bien ! Demain est un autre jour avec son lot de faim dans le monde certes, de faim de toi, de lui, d’elle et d’amour aussi. Rassasions nous jusqu’à plus soif, la fin du monde c’est pas demain la veille ! Et si c’est aujourd’hui et ben tant pis, fêtons-ça bien et on en rira encore quand on sera morts !

_______________

– Le début d’un nouveau cycle où la folie mégalomane disparaît, où l’humain devient un humain pour l’humain.

_______________

– C’est la fin du monde, nous allons tous agoniser dans d’atroces souffrances et nos squelettes seront pulvérisés par le souffle ravageur d’un macabre destin. Alors soyons beaux joueurs, et restons polis. Car l’homme moderne se doit de ranger derrière lui, les gouvernements du monde entier vous encouragent à faire un brin de ménage chez vous, à laisser un courtois message d’absence sur votre répondeur et surtout à vous comporter comme des gens civilisés dans vos dernières pénibles minutes. Un petit sourire amical à votre voisin qui se consume, un geste de civilité pour une vieille dame qui courent en hurlant, un clin d’œil complice à vos enfants qui s’étouffent, ce n’est pas la fin du monde après tout.

– Dieu, mon père, as tu une bonne blague à me raconter, demanda Jésus
Ah ben tiens, tu la connais l’histoire de Paf la Terre ?

– Moralité : quand Chuck Norris se fait taguer son range-rover, il en veut à la TERRE ENTIEEERE !

Jean-Louis

_______________

 » Mon cerceuil contre une bière !  »
Apocalypse..blablabla..apocalypse…glouglouglou..apo..blabla…lypse…glouglou…hips !!
Dernière tournée, le bar va fermer !!!
Acopal.. hips !
Aploca..hips !
Acapol..hips !
Apcaol..Hips !
Tous les bars sont fermés !!
Aclopa..hips !
Apycal..hops !
Apacol..hips !
Dernière bière dans l’frigo !
Alcapo..hips !
Apycol..haps !
Apooocaalyyyy..HIPSS!!!

Mick

_______________

– Message d’une future maman : quand on porte la vie dans son ventre, et qu’on entend parler de fin du monde dans deux jours, on se dit juste : impossible !!!!

_______________

– Archive du 22 Annonces du jeudi 7 octobre 1989: « Vends peugeot 305 GRD bleu babylone, 1978, 357 000 kms, sièges velour chiné, vitres manuelles à manivelles bi-ton, radio P.O-G.O-F.M. 5000 francs à débattre. Tel: 96 42 54 94 heure repas, visible samedi matin sur le parking de l’euromarché et dimanche matin sur le parking du Rallye ».

_______________

– Faites vous des calins mes gros lapins, car c’est la fin !

– Amis Apocalyptico-Débilo,
 juste un dernier mot ! 
faites du bruit et marrer vous bien, 
car sait on jamais, si y a pas de demain…

_______________

Ca peut pas être la fin du monde, parce que j’ai toujours pas trouvé mon charmant crapaud ! na d’abord!

_______________

« Notre avant dernier mot

Serait un mot de misère.

Mais devant la conscience-mère

Le tout dernier sera beau.

Car, il faudra qu’on résume

Tous les efforts d’un désir

Qu’aucun goût d’amertume

Ne saurait retenir »

de Rainer Maria Rilke

Alors comme c’est le dernier mot qui est beau, tous ceux du nouveau monde qui nous attend le seront tout autant !

Un beau nouveau monde à chacun d’entre vous !

_______________

Je survivrais à la fin du monde !!! Ben oui, pour la simple et bonne raison que j’ai enterré des chocos sous l’église saint miche !!!!

Vivi

_______________

« en raison de la fin du monde, les nouvelles élections à l’Ump auront lieu en septembre 2013 »

Marlu

_______________

Allez ! perdez pas le moral le 22 on a encore besoin de nous !

_______________

Depardieu est une victime, Montebourg est de gauche, c’est la fin du monde, le père Noël existe. Décembre, mois des mythos.

Humour de droite

_______________

– « crie de gare »
FIN DU MONDE FIN DU MONDE
Terminus, tous le monde descend !

– « crie du 18 »

Si vous lisez ce message c’est que vous êtes vivant. Il faut que je fasse une révélation. Il m’est apparu que nous trompions sur la supposée fin du monde. Elle ne se déroulera pas le 21 décembre 2012 mais le 14 juillet 2013. Il ne fallait pas lire le calendrier Mayas. La prophétie m’est apparu dans le calendrier des pompiers. Je sais cela peut etre dure à croire mais tout annonce la fin des temps dans leur calendrier, il suffit de regarder les images : incendies, accidents, épidémies, invasion d’hommes grenouilles…

Il y est écrit que Le 14 juillet 2013 il y aura un bal qui se terminera par un feu d’artifice. Tous le monde doit savoir qu’il s’agit de BAAL le dieu phénix renaissant dans les orages. Il viendra sur terre et dans sa colère, la purifier. 18 est le chiffre sauveur. Dix Huits, 8888888888 est le chiffre qui pourra vous sauver. Appelez le 8888888888 par téléphone et priez la chiffre sauveur en répétant 18 pendant 18 minutes,  » 0.60euros la minute », et ainsi vous serez épargné, peut être !

_______________

Les maillots des mayas, faits de mille mailles merveilleuses,
comportaient un point faible:
toujours située sur la fesse droite, une des mailles pouvait se disloquer et défaire toutes les autres,
une fois le fil de laine de lama délié,
les mayas, fesses à l’air,
attributs battant le vent,
dansaient jusqu’à croiser une mamie maya, qui puisse d’urgence 
leur tricoter un nouveau maillot;
rien dans cette anecdote permettant d’éviter la fin du monde, 
juste des considérations permettant de l’habiller…

Brutus Divagus

_______________

Là-bas, j’ai vu de belles prairies entourées de haies.
Là-bas, j’ai vu un petit bois en hiver.
Là-bas, j’ai vu une forêt de châtaigniers.
Là-bas, j’ai vu une allée sous les frondaisons.
Là-bas, j’ai vu des gens de tous les âges.
Là-bas, j’ai vu toutes les allures.
Là-bas, j’ai vu de la solidarité.
Là-bas, j’ai vu de la tolérance.

La solidarité et la tolérance m’ont redonné espoir.
Des humains sont encore en capacité de s’aimer.
Et d’imaginer un autre monde. Et de le réaliser.
Dans les prairies humides, des chapiteaux et toiles de tente. Et le sourire de leurs habitants.
Dans le petit bois, des rotes pour rejoindre la forêt. Et l’aide de jeunes m’offrant leur main.
Dans la forêt, une incroyable ronde de tracteurs. Et les constructions en bois accueillantes et chaleureuses.
Dans l’allée, des amas de bric à brac en barricade.
Et des jeunes gardiens épuisés qui saluent.
Et des familles curieuses se promenant.
Et d’autres jeunes ressemblant à des robots qui parlent.

Ils disent « en avoir marre… ne pas connaître leurs horaires ni leurs jours de congé… se demander pourquoi ils sont là. » L’un caresse mon chien. Un peu de tendresse dans leur monde de brutes !
Ailleurs, pour en avoir entendus certains, je sais combien leur engagement est consécutif d’un mal d’exister, de recherche d’affiliation à un « corps », de reconnaissance, de fraternité et de sécurité…

Le choix qu’ils ont fait est-il un choix véritable ?
La différence entre ceux-là et les zhabitants est-elle si grande que ça ? OUI.
Les premiers ne pensent pas le monde, ils le subissent. Les seconds tirent de leur réflexion des projets innovants et créateurs.

Depuis quelques jours une question me taraude : comment les animaux, soumis à un ou des prédateurs, font-ils pour rester vigilants sans céder à la pression engendrant la peur, pour garder leurs énergies et le courage de survivre ?

Si quelqu’un a une idée…

_______________

Ah oui nan mézenfaite le trip genre fin du monde c’était une erreur ; fallait lire les petits caractères en bas ; je cite : « Offre non soumise à condition; crever comme des cons la gueule ouverte en train de râler serait beaucoup trop gentil pour vous ; vous allez agoniser lentement sur votre merde et ça va prendre 50 000 ans pour en finir ; pépère au rythme naturel des choses qui se pètent la gueule doucement ».

Ne survivront que ceux qui auront le sens de l’humour . Survivront aussi ceux qui ont le sens de la dérision, qu’ils soient là pour empêcher les autres de s’étouffer de rire. Les autres n’auront pas envie de survivre.

_______________

PEUPLE BRIOCHAIN :

J’AI RENDEZ VOUS SUR ORION DANS LE BUT DE SAUVER VOTRE PLANÈTE, ALORS DÉMERDEZ VOUS SANS MOI.
 LES BRAVES SERONT SAUVES. 
ALLEZ LES HUMAINS ET QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS.
 CA POUTRE !!!!!!!!!!!!

Signé : Maîtresse Jedi Alexandra Matiakh.

_______________

Ahhhh, le troc !! Comment faire pour quitter de temps à autre cette foutue société de consommation mercantile ? Pour donner et recevoir du plaisir sans passer par le fric ?

Commencer tout d’abord par faire des petits dons à ses voisins et amis, de choses que l’on sait faire ou que l’on connait : indiquer un coin à champignons ou à cresson, prodiguer des conseils dans un domaine que l’on maitrise, rendre service avec un outil bien connu, offrir des plantes amoureusement semées, des confitures gourmandisement préparées, des trucs et des bidules plaisamment récupérées de ci, de là. Sans rien attendre dans l’immédiat ou à court terme.

Et le jour où votre ami ou votre voisin aura envie de vous remercier, il vous demandera comment. Et là, vous lui répondez « ce que tu veux, ce que tu as envie d’offrir ou sais faire ». Et quel bonheur que de recevoir de manière non immédiate un conseil avisé, une bonne douzaine d’oeufs, ou des poireaux, ou tout simplement de la gratitude.

Le bonheur, il est aussi là, tout simplement.

Marie « Camille »…

_______________

C’est plutôt drôle de se tourner vers nos ancêtres Mayas pour prévoir la fin du monde.
On sait que leur civilisation était très évoluée, mais elle a disparu mystérieusement, avait-elle prévu sa propre disparition ? Bizarre qu’on en ait aucune trace, alors qu’elle était capable de prévoir jusqu’au 21 décembre 2012 au moins !!
Derrière la rumeur qui persiste, je pressens une sorte de désir d’en finir ! Mais ce désir vient il d’un désespoir ou d’un espoir ??? Désir d’apocalypse ou désir de changer le monde actuel ?
Coté apocalypse, on en est pas loin : que peut il nous arriver de pire que de vivre sur une planète poubelle pleine de nos délires consuméristes sans limites ? De pire qu’une planète bourrèe d’armes et de réacteurs nucléaires capables de nous offrir un superbe feu d’artifice final ? De pire qu’une planète où l’on fabrique des armes dans les pays riches pour foutre sur la gueule des pays pauvres ? Etc. etc.
Et que cette crise globale dans laquelle on semble s’embourber nous pousse à vouloir une FIN ,un évènement qui balaierait toute la misère , et la connerie sur son passage, je comprend et je dis oui , je veux qu’il se passe quelque chose…

Mais cessons peut être d’attendre alors que ça nous arrive tout cuit , n’est ce pas à nous, humains, indignés, révoltés, individuellement et ensemble, qu’il incombe d’accompagner la fin du monde pour en inventer un meilleur… parce que après le 21 décembre, le monde en effet il continuera de s’effondrer ……. alors ? Vous faites quoi le 22 ??

Lio

_______________

Verte orange marron
Piétinée par le piéton
Feuille s’en va au vent

Ici git la vie
Mais dis, de quel monde on parle
La feuille qui s’embourbe

L’an 3000 arrive
Fin d’un monde ou le début
La larve pleure le papillon

Coucou les amis
Ceci est mon dernier haïku
Avant la fin du monde

Sur la mer l’écume
La vague pose à mes pieds
Un poisson bruyant

Et la folle brise
Emporte les rires d’enfant
Arrive l’été

Les arbres rougissent
Où vont les feuilles perdues
Portées par le vent

_______________

La fin du monde ?
Qu’est-ce que vous voulez dire ?
Vous voulez dire que le monde dans lequel on vit se termine?
Comme ça, hop… et juste avant Noël ?
Fini la course aux achats dans les galeries commerciales ? Fini les bousculades méprisantes dans les escalators pour avoir le dernier coffret best-of de Pascal Obispo ? Fini les familles qui se forcent à se retrouver tous à la date précise autour d’une dinde tendue parce que c’est la tradition et qu’elles ne savent se dire je t’aime qu’à coup de carte bleues ?
Fini le gamin de précaire qui pleure à la fenêtre parce que le Père-Noël, encore une fois cette année, ne lui a envoyé qu’un pyjama « la foire fouille » et des chocolats « lidl » sans éclats de noisettes et avec une pâte blanche très sucrées et très dégueulasse à l’intérieur ?
Et alors… Ca veut dire que…
Ca ne sert plus à rien de s’engueuler ?
Ca ne sert plus à rien de se laisser bercer par des illusions et des frustrations de quelques objectifs débiles que nous nous donnons tous inconsciemment, et qui ont été créés selon des schémas de vie qui n’ont jamais fonctionné, ou en tous cas qui ne fonctionnent plus ?
Et… ça veut dire aussi…
Fini les religions, les guerres, fini les génocides ?
Fini le conflit israelo-palestinien ?
Fini toutes ces nouvelles à la TV, à la radio, dans les journaux ?
Fini la pauvreté, la colonisation mondiale d’un capitalisme effréné, fini la destruction de la planète et de l’écosystème ?
Fini l’intolérance, fini le monde régit par des points de vue dominants et dévastateurs ?
Fini la violence, le racisme, la xénophobie ?
Finit les politiques mensongères et hypocrites ?
Fini le règne de l’argent? Fini même son existence? Fini même son concept ?
Fini les paradis fiscaux, fini l’injustice, fini la bourse, fini les multi milliardaires ?
Fini la la précarité, la pauvreté, fini la famine ?
Fini les palissades entre les bidonvilles et les centres de vacances du Club Med ?
Finis les champs de sacs poubelles noirs qui dévastent les plus beaux paysages de la planète ?
Finis les pingouin en bikini et badigeonnés de crème solaire, qui comptent les avions qui passent dans le ciel, allongés peinards sur la banquise fondante ?
Finis les ouvriers exploités aux quatre coin du monde, fini le malaise profond des plus riches qui agrandissent le trou de la sécu à coups d’anxiolytiques et de psychanalyses, et fini le désarroi des pauvres qui payent en fait plus d’impôts que tout le monde à coup de pinard et de Marlboro ?

Vous voulez dire que toutes ces choses par exemple… et tout le reste… c’est terminé ?
Qu’on est obligé de tout recommencer à zéro ?
Qu’on est obligé de tout réinventer ?
Qu’on est obligé de se remettre… à espérer ?
Qu’on est obligé de se remettre à croire en… l’homme ?
Qu’on est obligé, là comme ça et dès aujourd’hui de faire la liste de toutes les belles choses qu’on avait malgré tout dans le monde jusqu’à maintenant et de s’en servir comme base, genre, pour reconstruire un nouveau monde ?

Oh, Non !
Oh, Non, Ca va, là !
C’est les vacances, Merde!

Giskette

_______________

ANNONCE DE CLOTURE DE LIQUIDATION DE LA PLANETE TERRE

LA SCII PLANETE TERRE, est déclarée ce jour « en liquidation ».
Capital social : fondée il y a 4,56 milliards d’années, la SCII PLANETE TERRE, d’une valeur commerciale estimée à 5 billiards de dollars, soit 5 millions de milliards de dollars. Soit approximativement 3,672 billiards d’euros au taux de change du jour, par l’expert judiciaire Greg Laughlin, comprend 7, 5 milliards de copropriétaires et affiche en stocks, 8,7 millions d’espèces vivantes différentes.

Siège social : Voie Lactée, 3e planète en partant du soleil, à une distance variant de 147 100 000 kilomètres à 152 100 000 kilomètres selon les saisons.
Inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) sous la dénomination de PLANETE TERRE – COMMERCE DEAMBULANT.
Aux termes du procès verbal, dit le CODEX MAYA en date d’il y a 5 125 ans, établi à El Quiché (Guatemala), l’assemblée générale extraordinaire du Peuple Quiché a :
– approuvé les comptes de liquidation, donné quitus à l’Etre Humain, désigné « liquidateur de la gestion », et l’a déchargé de son mandat
– prononcé la clôture de liquidation de la société collective à irresponsabilité illimitée (SCII), LA PLANETE TERRE à compter du 21 décembre 2012. Exceptionnellement, les comptes de liquidation ne seront pas déposés au greffe du tribunal de commerce.

Francis Mizio

_______________

« Pour la fin du monde prends ton dentifrice et n’oublie pas ta brosse à dent, on t’attend. Mets dans ta valise une simple chemise, pour la fin du monde, faut être élégant.

– Et mon super ordi ?
– Laisse le là…
– Et mon pote la souris ?
– Laisse le aussi…

Mon vieux mais tant pis !
Pour la fin du monde prends ta valise et viens là haut sur la montagne (Bugarach est fermé, je répète, Bugarach est fermé, il faut changer de montagne, il y a le Mont Everest, à quelques kilomètres, un tout petit peu plus haut, vers l’Est), on t’attend… »

_______________

La fin du monde, bien fait pour nous !

Songe de fin d’un monde …

Ah eh bien nous voilà bien embêtés avec cette histoire de fin du monde !

Pas eu le temps d’y penser jusque là Madame était sur Twitter et Monsieur sur Facebook ! Pas eu le temps d’aller voter non plus, ni de se syndiquer, Monsieur regardait la télévision …

Pas eu le temps de penser au collectif ! Pas eu le temps de penser tout cours d’ailleurs ! Pas eu le temps de croire en un monde meilleur ! Et puis, finalement c’est bien pire pour d’autres alors ça permet de faire passer la pilule en douceur… Des gens souffrent au travail, c’est pas grave moi j’ai des chèques cadeaux et des rtt ! Et puis, ils n’ont qu’à s’estimer heureux tous ces gens au lieu de se plaindre et de profiter du système !!! Des gens dorment dans la rue eh ! La faute à qui, Madame a un toit, du chauffage et à manger ! ça se mérite tout ça !!!

Ça doit être un cauchemar, je vais me réveiller ! Je me croyais dans un monde ultra individualiste où seuls l’argent et le matériel primaient !!! Dans un monde où chacun aurait peur d’aller à la rencontre de l’autre… le culpabilisant toujours plus de la situation dans laquelle il se trouve …

Heureusement ça doit être un vilain rêve, je me réveiller :

Demain à mon réveil, en cherchant bien aux contours de ce nouveau monde, j’espère rencontrer des gens pour échanger des idées, rechercher des solutions … Des personnes croyant qu’autre chose est possible et que la lutte continue …

A DEMAIN !!!

(texte écrit dans l’instant et dans l’urgence du moment avec l’énergie du désespoir HI HI HI)

To be continued !

Charlotte MOREAU – 20 Décembre 2012

_______________

Samedi 22 décembre 2012…

Rien ne s’est passé, à part deux trois illuminés de la secte des trois doigts qui ont tenté un suicide collectif à la frontière entre Bugarach et le Bouchonnois… mais leur bouteille de gaz était vide…

Bugarach… dernier village sur Terre, celui qui serait épargné par une pluie de météorites supersoniques, un ras de marée géant, une attaque de zombies affamés, de la peste bubonique et bien sûr, du dernier concert de Frédéric François. Montagne dans laquelle on retrouva ceux qui voulaient échapper à la fin du monde, morts. Morts de faim et de froid. Et pendant ce temps, la Terre continuait de tourner, tranquille, peinard, accompagnée de ses sept milliards d’individus, toujours plus nombreux, qui continuaient leur vie, tranquilles, peinards, avec l’illusion d’un changement qui ne fut pas bien grand. Un coup de vent soudain, une marée qui monte Et on refait les comptes, et on reprend la main. Si on semait du blé sur les bords de nos cœurs ? Si on plantait des fleurs dans les trous de nos nez ? Et les télés s’arrêtent, et nos envies renaissent. Et on bouge nos fesses pour une énorme fête. Les grandes tours s’écroulent, c’est la fin de la bourse. Et s’arrête la course, folle de la foule. C’est comme un océan qui tournerait la page. On découvre la plage, nettoyée par le vent. Et que s’ouvre demain avec nos yeux d’enfants. L’avenir fascinant qui se tient dans nos mains. On ferme la montagne, on construit des abris. Et on paye le prix de la peur qui nous gagne. Mais c’est la fin d’un monde, et que Rome s’écroule. Et que pleure la foule, et que l’écho réponde. Que la fin d’une histoire soit le début d’une autre. Et que ce soit la nôtre, qu’elle soit pleine d’Espoir.

Sam Jarry – 16 Dec 2012

_______________

Consommateurs, Consommatrices

Je tenais à vous remercier de d’avoir fait vivre dans l’oppulence et la quasi-indifférence les 1% de vampires suceurs de sang qui s’en sont mis plein les fouilles grâce à vous, oui, chers consommateurs, chers consommatrices, sans vous ils n’étaient rien, pauvres 99% !

Aujourd’hui, en ce 21 décembre 2012 je suis très fatigué, vous m’avez trop laissé faire, je me suis laissé prendre à mon propre piège, je crois que j’ai fait mon temps, mon heure a sonné, il vous revient à vous chers consommateurs, chers consommatrice, de reprendre le flambeau et de vous démerder tout seul, je ne serait plus là pour vous soumettre et vous entretenir avec des cacahuètes, je m’en vais, je vais me ressourcer et partir en vacances éternelles sur Pluton. Adieu bande de ploucs qui m’avaient bien servis, à jamais et ne vous laissez plus faire, vous êtes trop tristes quand vous êtes soumis, au début ça me faisait jouir, mais voir ça tous les jours, c’est insupportable ! Donc le temps de votre sourire est revenu, mais soyez vigilants, d’autres vampires sont derrières les portes, ils portent d’autres noms et d’autres costumes, mais moi je vous laisse tranquille, et d’ici peu je viendrai chercher mes représentants qui continueront leurs conneries, les banques, les traders, les assureurs, les financiers de tout poil pour les emmener avec moi sur Pluton.

Consommateurs, consommatrices, devenez citoyennes, citoyens, et encore désolé de vous avoir pourri la vie…n’empêche que j’en ai bien profité et j’ai bien rigolé !

Signé : Le capitalisme épuisé
Gaspard 

_______________

Le paradoxe de la fin du monde : L’humanité est bien conne, elle se réuni de peur de la fin du monde et se déchire quand la vie est devant elle.

_______________

Vive l’amour !

_______________

Avec la fin du monde, ce qui est bien, c’est que toutes les télévisions vont mourir aussi, comme ça les gens arrêteront de croire des conneries et ils commenceront peut-être, enfin, à communiquer

_______________

Si Homme aura réussit sa douce transition,
Homme haineux n’existera plus
Après la fin du monde ? Si Fin du Monde il y a ?
Il y aura la paix, l’entraide,
Des prises de consciences faites, bien / mal !!??
Ici bas, au paradis, sur la terre ?? d’où proviendra le message ?
Les valeurs simples reviendront de loin mais seront si proches à la fois !
Mais en attendant l’avènement nous sommes au creux des sillages de la terre
Et cette dernière sera première en la matière et la manière de faire les choses…
Elle voudra se purifier depuis l’intérieur vers l’extérieur
Après la fin du Monde si fin du monde il y a ?
Le temps et la quantité n’aura pas pris, les valeurs de se que nous en ferons primera !
Unis dans le Tout, l’Amour, l’Harmonie, les bonnes vibrations,
L’homme dominateur au détonateur devra lâcher le doigt
L’homme donateur sera épargné par la terreur de la tuerie, avec foi
Il saura faire avec ce qu’il a entre ses doigts… Faire un choix pour ne pas être lâche
L’âme libre, il s’en ira retrouver sa famille pour ne plus rien regretter
D’autre s’en iront qui sait, dématérialisés, vers un autre Monde
De 1 à 9, recommencement,
Début, fin, début, fin ??
Les 2.
C’est la fin d’une époque, d’une ère,
A nous de respirer le bon air, avec un bon air facial
La vérité sortira de la bouche des enfants si nous les aimons
Après la fin du Monde si fin du Monde il y a ?
L’amour inconditionnel devra battre des ailes
Cendres et poussière
Recouvrirons ce que la nature nous donnait…
Et si c était notre dernière chance de changer ??????
Alors certains se réveilleront et diront.. PARDON TERRE MERE
Merci… MERCI pour tous ces Dons
Rien ne se perd tous se transforme
La vraie énergie positive devra être libérée pour de meilleurs lendemains…

Bonne chance a tous !

See Ya !

Cyta,
Le 21 Décembre 2012 à Saint-Brieuc

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :